Fermer

Attention, l'enregistrement sur le site est exclusivement réservé aux adhérents. Prenez garde, en remplissant le formulaire, de bien indiquer votre nom en clair (même si vous choisissez un pseudonyme pour vous loguer). Toute demande ne nous permettant pas d'identifier un adhérent par son nom et son prénom exacts sera rejetée. Merci aux parents de bien vouloir préciser "père ou mère de X" en commentaire. Pour les nouveaux adhérents, il peut y avoir un petit délai avant que nous ouvrions votre compte, le temps que votre adhésion soit elle-même enregistrée dans nos fichiers. Merci de votre compréhension.

NOTE AUX ADHÉRENTS | Si vous avez des problèmes pour vous connecter avec vos anciens paramètres merci de ne pas hésitez à recréer un nouveau compte en ligne.

LE PRINCIPE ET RÊGLE DE LA COMPÉTITION

Rencontre par équipe

Chaque équipe est composée de 4 tireurs : une fleurettiste, un fleurettiste, une ou un épéiste et un sabreur (aucune fille n’ayant à ce jour postulé, pas plus chez nous que chez nos adversaires). Une poule est constituée dans chaque arme, et chaque tireur rencontre alors les tireurs des autres équipes (1 ou 2 équipes par club). Le classement à l’issue de cette poule donne lieu à l’attribution de points. Même si le règlement subit régulièrement quelques variantes (à propos de la « poule unique » voir ci-dessous « Jersey… ou le tricot inachevé»), le principe reste identique chaque année. Le club qui remporte la coupe est celui qui totalise le plus grand nombre de points dans son équipe.

Classement individuel

Mais comme nous sommes généralement très nombreux, un second classement a été ajouté, permettant aux tireurs supplémentaires (ne faisant pas partie d’une équipe) de tenter leur chance. Ces tireurs se rencontrent dans une poule (parallèle à celle des équipiers). Ensuite, un tableau ou une poule croisée permets aux équipiers et aux tireurs individuels de se rencontrer pour un classement général. Les 3 premiers de chaque arme sont récompensés.

La dernière rencontre victorieuse pour l’ASADP remonte déjà à 1998, à Londres. Autour du président Jean-Louis, Catherine (fleuret), Alexandre (épée), Phœnix (sabre) et Frédéric (fleuret).

Photos de la victoire du club des aéroports de Paris en 1998.
Rencontre d'un des créateurs de la compétions et de notre président en 1998.

Flying 2016

Résultats Flying friendship cup 2016

Fleuret dames

1. Nathalie Vandewalle

2. Nilufar Oberreiner

3. Florence Lajardie

    Valentine Facque

Fleuret hommes

1. Arnaud Avaert

2. Brian Causton

3. Philippe Bonan

    Julien Andrade

Épée dames

1. Vinciane Jabaud

2. Marie Carteau

3. Janet Baron

    Marie Gérard

Épée mixte

1. Alexandre Synadino

2. Geoffroy Husson

3. Gérard Loiseau

   Vinciane Jabaud

Sabre dame

1. Lauriane Puccio

Sabre hommes

1. Florian Bernard

2. Bruno Dabouis

3. Peter Baron

   Martin Elfferic

HISTOIRE DE COUPE

Notre première rencontre internationale s’est tirée à Londres le 30 octobre 1959 sur l’invitation de la BEA (British European Airlines, devenue British Airways). Quelques mois plus tard, le 26 mars 1960, Jack W. Beuzeval (Jersey Fencing Club), Joe Garrat (BEA) et Robert Giraud (Association sportive de l’Aéroport de Paris, devenue ASADP) créaient à Jersey, la Coupe triangulaire. Londres avait alors remporté le trophée – une magnifique épée Louis XIV –, avec 17 victoires, suivi de Paris, 15 victoires et de Jersey, 11 victoires.

Depuis, la rencontre est devenue Coupe européenne, puis a pris le nom de Flying Friendship Cup. Jersey a abandonné, mais à partir des années 1970, les clubs de KLM, d’Air France, puis d’Icelandair ont rejoint les équipes initiales. La coupe a été disputée chaque année sans interruption, alternativement à Londres, Bruxelles (pour Icelandair), Amsterdam et Paris. Le magnifique trophée des débuts a malheureusement été volé et a été remplacé par une coupe sur laquelle est gravé le nom de l’équipe vainqueur.

JERSEY… OU LE TRICOT INACHEVÉ

Dessin Céline Devillers - Sabreuse duellistes

Extrait de « Propos en l’air » de mai 1960 - Par Robert Giraud
Pourquoi ce titre ?

Parce que les épreuves d’escrime, au cours desquelles chaque participant rencontre successivement tous les autres concurrents (d’où pas mal d’assauts lorsque trois équipes sont en cause, comme dans le cas présent) ressemblent tout à fait à un ouvrage de tricot dont chaque combat est une maille. L’ensemble se résume dans un tableau de résultats, dit « feuille de poule », organisé en damier à double entrée, et dont aucune case ne reste inoccupée ; si, pour une cause ou une autre, le nombre des assauts est réduit, la feuille de poule reflète, par ses trous, l’inachèvement de l’ouvrage et… le tricot perd ses mailles !

C’est ce qui est arrivé (ô paradoxe !) à Jersey, où la section d’escrime de l’ASAP s’est déplacée le 26 mars.

Une décontraction trop poussée des insulaires n’a pas permis de loger dans un seul après-midi, pourtant long, les épreuves inscrites au programme et (un somptueux tea-time aidant, ainsi que l’heure limite trop rigide du dîner) nos trépidantes escrimeuses et nos bouillants escrimeurs ont dû se résigner à voir leurs possibilités tronquées par l’interruption des combats.

L’épreuve, sur l’initiative de l’Amicale d’escrime de l’Aéroport de Paris, opposait en un match triangulaire les escrimeurs de la BEA (déjà rencontrés à Londres en octobre dernier) et ceux du Cercle jerseyen de culture physique. Les trois armes : fleuret, épée et sabre y figuraient. Notre position de visiteurs nous interdisant toute ingérence dans l’organisation locale, nous n’avons pu éviter que le sabre (avec des arbitrages traînant, hélas, par trop en longueur) ne meuble la majeure partie de l’après-midi au détriment du fleuret et de l’épée, sacrifiés avec nos meilleures chances. La déception des Londonniens, en visite comme nous, a égalé la nôtre. Le classement leur avait pourtant été favorable (en tête avec 17 victoires contre 15 à l’Aéroport de Paris et 11 à Jersey) mais, comme nous, ils regrettaient de n’avoir pas eu la possibilité de s’affirmer davantage ; nous nous flattions d’ailleurs, en raison des résultats déjà obtenus à Londres, de remonter… et de gagner !

On verra ci-dessous, avec leurs trous, les feuilles de poule.

Il reste que le déplacement, malgré la déception d’en être restés sur un score incomplet, fut un magnifique voyage qui fera l’objet d’une relation particulière.

Notre section avait eu l’idée d’acquérir une très belle arme ancienne : une rapière du début du Grand Siècle – destinée à être conservée par l’équipe gagnante jusqu’au match suivant. Nos amis de la BEA ont reçu ce trophée, et nous pensons bien que la prochaine confrontation nous permettra de le garder à notre tour avant de le remettre en jeu pour le prochain tournoi de Jersey dont nous espérons tous que cette fois, le « tricot » sera bien achevé !

Photo souvenir de la Flying 2012

Flying 2012 à Paris - La dernière victoire du club.


Le saviez vous ?

Dans la rubrique photothèque 
vous pouvez voir les photos souvenir *
des différentes flying depuis 2005.

et vous pourrez également
visionner dans la rubrique vidéo *
sous forme de clip vidéo
l'ensemble des flying depuis 2008 :)

 

*Réservé aux adhérents du club et à nos amis Anglais, Belge et Hollandais.